La matrescence : qu’est-ce que c’est ?


Le mot matrescence, introduit en France par Clémentine Sarlat, explique et donne du sens à tous les changements vécues par les femmes lorsqu’elles deviennent maman.

Dans cet article, on va découvrir ensemble quels sont précisément les changements qui s’opèrent en nous en post-partum.

Le but : s’informer sur la matrescence, mieux comprendre cette période et ainsi, mieux la traverser.

La matrescence : définition

Le concept de la matrescence a été introduit par l’anthropologue américaine Dana Raphaëlle, dans les années 70. Il est popularisé bien plus tard, en 2017, lors d’un TeDx animé par Alexandra Saks, psychologue.

La matrescence s’apparente à l’adolescence car les changements et les bouleversements vécues dans ces deux périodes présentent des similarités. Nouvelles émotions, nouvelles priorités, interrogations existentielles

La grande différence néanmoins, c’est que la matrescence se vit sur une période beaucoup plus courte, ce qui peut amener des difficultés pour la traverser.

Dans cet article, on va découvrir ensemble tous les changements qui peuvent être vécus pendant la matrescence pour que vous soyez préparées et pour que vous viviez cette période plus en confiance.

Les changements physiques de la matrescence

La grossesse, l’accouchement et le post-partum transforment nos corps. Il faut donc se préparer à voir son corps changer et être différent lorsque l’on devient maman.
Par exemple, les seins et le ventre seront peut-être moins fermes, les hanches peut-être plus larges.

Ces changements physiques peuvent parfois être accompagnés d’inconforts voir de douleurs post-partum. Si cela vous arrive, ne restez pas seule et silencieuse.

Parlez-en rapidement aux professionnels de santé qui vous entourent (sage-femmes/médecin). Ils seront vous accompagner pour soulager vos inconforts/douleurs.

Les changements émotionnels en matrescence

Aujourd’hui, l’image prédominante associée à la maternité dans notre société et nos médias est celle d’une mère heureuse, pimpante, dynamique et confiante. C’est une image que je vous invite de tout cœur à nuancer car elle est loin de la réalité.

En effet, quand on devient maman, on vit un flux émotionnel naturel entre le bonheur et les autres émotions de la vie comme la tristesse, la stress, la peur

La première explication à ce flux émotionnel est purement physiologique.

Après l’accouchement, on expérimente une chute hormonale, plus connue sous le nom du baby blues. Les hormones de la grossesse, l’œstrogène et la progestérone, qui nous maintiennent apaisées et de bonne humeur lorsque nous sommes enceintes se font la malle 2, 3 jours après l’accouchement… Dommage 😅

On peut donc ressentir les 15 premiers jours post-partum des fortes variations émotionnelles sans réelles explications apparentes.

La deuxième explication à ce flux émotionnel, elle est plutôt individuelle et propre à chacune d’entre nous. En effet, les émotions que l’on va ressentir en post-partum, agréables ou plus compliquées, vont dépendre de nous, notre histoire, notre accouchement, de ce que l’on avait projeter ou non…

Ce qui est sûr, c’est qu’il est normal de ressentir des tiraillements émotionnels en matrescence, dans nos vies de maman.

Ça sera normal et ok d’être :

  • heureuse d’avoir accouché et d’être triste de ne plus être enceinte.
  • joyeuse avec votre bébé dans les bras et d’avoir besoin aussi de moment pour vous.
  • au bout de roll parfois et d’avoir envie de partir de la maison une heure ou deux.
  • comblée dans votre vie de maman et de ressentir en même temps le manque de votre vie d’avant.

 

Aucune nouvelle mère ne devrait s’imposer l’objectif d’être à 100% heureuse en post-partum parce que ce n’est pas possible. Comme dans la vie en fait.

 

Le point de vigilance à avoir face aux changements émotionnels que l’on expérimente en matrescence, c’est d’avoir un bon équilibre dans vos émotions.

Car lorsque les émotions comme le stress et l’anxiété prennent plus de place, lorsque les pleurs s’installent, lorsque toutes ces émotions perturbent votre sommeil, vous ne serez peut-être plus dans la matrescence mais dans autre chose : peut-être de l’épuisement maternel, un burn out maternel ou encore une dépression post-partum.

Si vous vous avez un doute, je vous invite de tout coeur à en parler autour de vous, à vos proches et aux professionnels de santé qui vous entourent pour trouver le soutien dont vous avez besoin.

Les changements neurobiologiques : le mommy brain

Ce ne sont pas uniquement nos corps et nos émotions qui changent en post-partum. Notre cerveau aussi !

En effet, l’impact biologique sur le cerveau en post-partum est réel. Les recherches ont montré que le cerveau de la future maman se prépare à l’arrivée du bébé.

On sait aujourd’hui qu’il change dans 6 régions différentes liées à l’empathie pour aider la mère à comprendre son bébé et ses ressentis. Fascinant…

Vous verrez aussi qu’en post-partum, tous vos sens seront renforcés pour vous permettre d’interagir plus facilement avec votre bébé et le protéger.

En matrescence, votre cerveau change pour vous permettre de :

  • Vous attacher à votre bébé.
  • Répondre à ses appels.
  • Réguler votre détresse face aux pleurs.
  • Choisir les réponses les plus appropriées à ses besoins.

La matrescence : Le changement identitaire

Si je vous parle de tous ces changements physiques, émotionnels ou encore neurobiologiques, que l’on peut expérimentée à plus ou moins grande échelle quand on devient maman, c’est pour vous donner du sens et vous expliquer que l’on change forcément un peu d’identité quand on devient maman. On n’est plus vraiment les mêmes personnes après avoir donner naissance à nos bébés.

Nos priorités changent, nos envies, notre quotidien et notre couple aussi. C’est d’ailleurs normal de ressentir de l’instabilité, de l’inconfort et de se questionner face à tout ces changements.

Il faut juste que tout cela ne prenne pas trop de place dans votre quotidien. Si c’est le cas, de nouveau, je vous invite à vous rapprocher d’un professionnel de santé en qui vous avez confiance pour en parler et trouver un équilibre.

Si on devait résumer la matrescence, on pourrait dire que c’est une période de grands changements et une période de transition vers une nouvelle identité.

 

 

 

J’espère que cet article vous aura plus, qu’il vous aura appris des choses, qu’il vous permettra peut-être de mieux comprendre vos émotions et vos ressentis dans vos vies de mamans.

N’hésitez pas à le partagez sur instagram avec la mention @etmamantudeviendras pour que d’autres mamans en profite. Ça me permettra de vous faire un p’tit coucou en plus, j’adore échanger avec vous !

Merci pour votre passage par ici,

Belle matrescence à vous 🥰

Julia – Doula postnatale
Je suis là pour te soutenir et t’informer pendant ton post-partum.
Produits et services en ligne

 

 

 

 


Posté il y a 10 mois



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×

Le magazine numérique personnalisé, 100% gratuit qui t’accompagne pour vivre sereinement ton post-partum.

    ×