Sommeil de bébé

Comprendre enfin le sommeil de bébé : de 0 à 7 mois

Depuis la naissance de Charlie, je m’interroge sans cesse sur son sommeil de bébé : « Pourquoi son sommeil n’est-il pas stable ? Après tout, elle fait ses nuits depuis qu’elle a 2 mois. Bon dieu.. pourquoi ne fait-elle pas plus d’une heure de sieste ? Pourquoi se réveille-t-elle plusieurs fois par nuit parfois ?»

Agacée de me poser toutes ces questions, j’ai décidé de me renseigner : j’ai lu plusieurs livres sur le sommeil (à retrouver en bas de l’article), j’ai regardé des vidéos sur le sujet, j’ai lu des articles etc.

Et tout d’un coup, le sujet du sommeil de bébé est devenu (presque) limpide. En comprenant l’organisation, la structure et l’évolution du sommeil d’un bébé, j’ai été en mesure de m’adapter aux besoins de mon enfant et de répondre d’une meilleure manière à l’évolution de son sommeil.

C’est exactement ce que je souhaite vous transmettre avec cet article. J’espère qu’il vous aidera :

  • à balayer vos incompréhensions
  • à être plus confiants, mieux informés sur le sommeil de votre bébé

Quelques informations essentielles sur le sommeil du bébé

  1. Il est nécessaire de comprendre et d’accepter que le sommeil s’acquière au fil du temps, par étape, pour chaque bébé. Son sommeil se développe naturellement et physiologiquement.
  2. C’est entre 0 et 7 mois que le sommeil du bébé évolue le plus. C’est une période instable qui demande adaptation, acceptation et accompagnement de la part du parent.
  3. Il existe des petits et des gros dormeurs, c’est physiologique et génétique !

Le sommeil de bébé de la naissance à 3 mois

A sa naissance, un bébé dort beaucoup : entre 16 et 17 heures par jour en moyenne. Son cycle de sommeil dure 50 à 60 minutes. Il dort de jour comme de nuit car son horloge biologique, qui permet de faire la distinction entre le jour et la nuit (grâce à la lumière), n’est pas mature.

Comment se structure son sommeil ?

  • Le sommeil agité : un bébé s’endort toujours en sommeil agité. C’est un sommeil très léger et instable. On observe de nombreux mouvements corporels. Le bébé bouge ses bras, ses mains, il s’étire, son visage est expressif et ses yeux bougent sous ses paupières. C’est un sommeil qui peut être entrecoupé de micro-réveil. Le sommeil agité trompe souvent les parents qui pensent que leur bébé ne dort pas ou alors qu’il se réveille. Alors qu’en fait, il dort !
  • Le sommeil calme : à l’inverse, le bébé est immobile, ses yeux sont fermés et il n’y a pas de mouvements oculaires. Sa respiration et son rythme cardiaque sont calmes et il ne se réveille pas.

Quelles sont les caractéristiques du sommeil du bébé de la naissance à 3 mois ?

Je me souviens que quand Charlie avait 2 mois, je rêvais qu’elle fasse plus d’une heure de sieste en journée. Je me faisais toute petite dans la maison pour lui permettre de dormir le plus longtemps possible… Je réalise aujourd’hui que c’était un souhait irréalisable car il n’était pas en adéquation avec les besoins et les caractéristiques du sommeil de mon bébé.

Un sommeil court, à deux phases pour répondre aux besoins du bébé

Le sommeil d’un bébé jusqu’à 3 mois est biphasique. Il ne comporte que 2 phases : sommeil agité et sommeil calme, qui forme un cycle de sommeil de 60 minutes maximum.

S’il se caractérise ainsi, c’est tout simplement pour répondre à ses besoins. En effet, un bébé se réveille pour :

  • Répondre à ses besoins alimentaires. Manger régulièrement lui permet d’éviter l’hypoglycémie. Cela favorise également la mise en place et la pérennité de l’allaitement.
  • Être stimulé et développer son éveil. C’est grâce à ses nombreux réveils et aux découvertes qu’il fait pendant ces temps d’éveils que son cerveau se développe petit à petit.
  • Créer le lien d’attachement si précieux avec ses parents.

Le bébé dort de jour comme de nuit

L’horloge biologique, située dans le cerveau et qui permet de faire la distinction entre le jour et la nuit n’est pas mature chez un tout petit bébé ! Ainsi, il ne sait pas faire cette distinction. De même, il n’a pas conscience qu’il y a 24 heures dans une journée. C’est pour ça qu’il se réveille aussi la nuit, pour répondre à ses besoins, alimentaires notamment.

Le rythme jour-nuit peut commencer à s’installer doucement à partir de 4 semaines de vie. Le sommeil peut durer jusqu’à 6 heures. Cependant en moyenne, un bébé fait bien la distinction jour-nuit entre 4 et 6 mois, période à laquelle son horloge biologique termine sa maturation.

La particularité des pleurs du soir

Vers 3 semaines – 1 mois, les bébés débutent une période intense et difficile pour les parents : celle des pleurs du soir. En fin de journée, sans raison apparente, le bébé se met à pleurer intensément pendant plusieurs minutes, voir plusieurs heures.

Souvent interprétés à tort comme des manifestations de faim ou de douleur, ces pleurs sont en réalité la preuve de la mise en place de l’horloge biologique du bébé.

C’est une phase normale d’hyperactivité, où l’enfant a emballé sa phase d’éveil et ne sait plus comme l’arrêter. C’est aux parents de l’accompagner, de l’apaiser, en lui procurant un environnement calme, sombre et serein.

On le voit bien, le rythme d’éveil et de sommeil du bébé jusqu’à 3 mois est exigeant pour les jeunes parents. C’est un rythme intense et différent du leur. Pourtant il serait inutile d’imposer un rythme fixe à un bébé : cela serait dangereux pour son développement.

Observez votre bébé, apprenez à le connaître et garder en tête que tout passe. Le sommeil de votre bébé va progressivement ressembler à celui de l’adulte. Cela demande juste un peu de temps.

Le sommeil de bébé de 4 mois à 7 mois

A partir de 4 mois, le sommeil du bébé se transforme en profondeur. D’abord, il diminue pour atteindre en moyenne 14 à 15 heures par jour. Son cycle de sommeil est plus long, il dure 70 minutes et le bébé comprend progressivement comment enchaîner les cycles. En effet, il gagne en auto-confort et parvient petit à petit à se rendormir seul après un micro-réveil, entre deux cycles de sommeil. Enfin, son horloge biologique a mûri et lui permet désormais de faire la distinction jour et nuit. Le bébé dort donc plus la nuit (alléluia !).

Comment se structure son sommeil ?

  • Le sommeil paradoxal : le sommeil agité des premiers mois se transforme en sommeil paradoxal. Le bébé bouge moins mais ses mouvements oculaires persistent. L’activité de son cerveau s’apparente à celle observée chez l’adulte. C’est un sommeil extrêmement important pour le bébé puisqu’il lui permet de réorganiser son cerveau, sa mémoire et ses processus d’apprentissages. Le sommeil paradoxal permet au bébé de mûrir sur le plan mental.
  • Sommeil lent léger puis lent profond : c’est ce qui remplace le sommeil calme. A partir de 4 mois, le bébé dort plus profondément et plus longtemps. Pendant le sommeil lent léger, le bébé est comme assoupi. Il peut facilement se réveiller. C’est juste après qu’il tombe dans un sommeil lent profond, qui dure. Pendant ce sommeil, le bébé sécrète l’hormone de croissance, qui joue un rôle dans son développement corporel et sa croissance. On dit que c’est le sommeil qui fait grandir, car il met au repos l’ensemble de notre métabolisme. Le corps et le cerveau dépense moins d’énergie.

Au terme d’un cycle de sommeil de 70 minutes environ, chaque bébé se réveille. C’est inévitable. Il peut se rendormir ou au contraire s’éveiller. Cela dépendra de la maturité qu’il aura acquise, en adéquation avec son développement et son environnement.

PS : tout comme les bébés, nous nous réveillons entre chaque cycle de sommeil. La différence avec un bébé, c’est que nous avons appris à nous rendormir. Souvent, nous en oublions même que nous nous sommes réveillés. Laissons donc le temps au bébé d’apprendre à se rendormir seul. Il y arrivera quand son corps et son cerveau seront prêts.

Quelles sont les caractéristiques du sommeil du bébé de 4 mois à 7 mois ?

Moins de sommeil en journée, plus la nuit ! (YOUPI !)

C’est l’évolution majeure et tant attendue des parents : l’horloge biologique devient mature. Ainsi, le rythme jour-nuit s’installe petit à petit chez le bébé. Le bébé organise mieux son sommeil, en diminuant celui de la journée et en augmentant celui de la nuit. A cette période, le bébé fait généralement, une sieste le matin, une en début d’après midi et une dernière en fin de journée.

A partir de 3 mois, il peut dormir jusqu’à 9 heures la nuit. A 6 mois, il dort 12 heures et plus (ces données sont issues d’études scientifiques. Chaque enfant, chaque environnement est différent, il n’y a pas de recettes miracles pour qu’un bébé face ses nuits, puisque le sommeil est un apprentissage, propre à chaque enfant).

Plusieurs facteurs aide le bébé à organiser son sommeil entre le jour et la nuit :

  • l’alternance jour-nuit = la lumière
  • la régularité des repas
  • la régularité des moments d’éveils et d’activités
  • Un moment du coucher stable

Un sommeil qui se rapproche de celui de l’adulte

Entre 4 mois et 7 mois, le bébé acquière presque toutes les phases de sommeil de l’adulte : endormissement, sommeil lent léger, sommeil lent profond, sommeil paradoxal. Il est capable d’enchaîner plus facilement ces phases (sans gros réveil) et de dormir plus d’un cycle complet.

Un sommeil instable  

Oui le bébé répartie mieux son sommeil, oui il dort plus longtemps. Mais cela ne veut pas dire que son sommeil est stable et qu’il va dormir tous les jours à 9h, à 13h puis à 17h et 12 heures la nuit.

Bien au contraire ! Entre 4 mois et 7 mois, le cerveau et l’environnement du bébé changent beaucoup et il lui faut du temps pour s’adapter à ses changements.

Il doit apprivoiser les nouvelles phases de sommeil qu’il acquière. Il doit aussi comprendre comment les enchaîner et comment gérer ses micro-réveils. Ce n’est pas une mince affaire que de se rendormir seul !

Et puis la maman a peut-être repris le travail. Le bébé est alors gardé en crèche ou par une assistante maternelle. On diversifie aussi son alimentation. Enfin, il ne dort peut être plus avec ses parents dans la même chambre. Tous ces changements viennent perturber le sommeil d’un bébé, c’est évident ! Il aura besoin de la compréhension et de l’accompagnement de ses parents pour vivre ces changements sans grandes difficultés.

Les autres facteurs qui viennent perturber le sommeil de bébé

Jusqu’à 7 mois, le sommeil du bébé est instable pour des raisons physiologiques et environnementales. Tout comme le sommeil de l’adulte, celui du bébé n’est pas linéaire et de nombreux facteurs peuvent venir le perturber, il faut en avoir conscience :

  • Départ en vacances
  • Décalage horaire
  • Des invités à la maison
  • Poussée dentaire
  • Petites maladies
  • Absence d’un parent
  • Acquisition majeur en motricité (se retourner, le quatre pattes, la marche)

Ce qu’il faut retenir

Le sommeil est un sujet délicat. Il touche au bien être et à l’organisation familiale. Néanmoins, il faut comprendre et accepter que le sommeil, s’acquière au fil du temps ! C’est un processus évolutif, que chaque bébé apprivoisera à son rythme. Un bébé d’un mois fera difficilement ses nuits car son horloge biologique n’est pas mature. Tout comme le fait qu’un bébé de 4 mois ne fera pas des nuits de 13 heures tout de suite, étant donné qu’il a besoin de dormir en journée en faisant 3 siestes. Son sommeil se répartira mieux plus tard !

Et vous ?

Que pensez-vous du sommeil du bébé ? Complexe ? Simple ? Comment ça s’est passé avec vos bébés ?

Si cet article vous semble utile à d’autres futurs et jeunes parents, n’hésitez pas à leur partager !

Je vous souhaite à tous des nuits paisibles (elles finiront par s’installer vous verrez) !
A très vite,

Julia 🌱

Sources :
De 0 à 5 ans : dormir, ça s’apprend ? – La Maison des maternelles #LMDM
– Dormir dans larmes, Rosa Jové, édition les Arènes
– Le sommeil de mon enfant, les clés pour des nuits paisibles, Dr Céline Martinot et Dr Vanessa Slimani, édition Horay
– http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/challamel/sommenf/etude.php
Le sommeil, le rêve et l’enfant, Dr Marie Thirion et Dr Marie-Josèphe Challamel, édition Albin Michel

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

4 commentaires sur “Comprendre enfin le sommeil de bébé : de 0 à 7 mois”

  1. J’ai trouvé ton article hyper intéressant. 🙂
    Il y a juste un petit point qui me chagrine (et ça n’engage que moi hein) c’est quand tu dis que le sommeil s’apprend. Je ne suis pas vraiment d’accord avec ça. Sinon, ca veut dire que toutes les méthodes “d’apprentissage au sommeil” (5/10/15 et compagnie) sont louables… Alors qu’il a été prouvé qu’elles ne le sont pas.
    À mon sens, le sommeil “se vit”. Bien que j’ai compris que c’était ce que tu pensais également 😉
    Bref, voilà c’était mon petit grain de sel haha 😉
    Merci en tous cas pour cet article très complet ! Il répondra aux questions de bien des parents 😉

    1. Hello Charlotte, merci pour ton commentaire! Comme toi, je rejète toutes les méthodes d’apprentissage du sommeil !
      Quand je dis que le sommeil s’apprend, je veux dire que le bébé acquière le sommeil au fur et à mesure de son développement. Il découvre et apprend par lui-même. Pour marcher il doit développer sa motricité, fortifier ses muscles, développer sa coordination et son équilibre. Pour dormir, il doit maturer son horloge biologique, acquérir plus de phases de sommeil, se faire confiance et faire confiance à son environnement pour s’endormir sereinement etc. La vie est un apprentissage, ainsi nos deux visions se rejoignent 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.