Mode d’emploi complet des couches lavables TE2

Couche lavable

Avouons le : quand on commence à s’intéresser aux couches lavables TE2, ça devient vite un gros casse-tête tellement il y a d’informations à connaître sur le sujet…

C’est pour cela que j’ai souhaité vous faire un article ultra complet : toutes les informations que vous cherchez sur les couches lavables TE2 se trouvent ici même : combien en faut-il, le prix, l’entretien, le stockage, le séchage, la bonne lessive, les différents produits d’entretien, ce qu’il faut éviter…

JE VOUS DIS TOUT !

Ces conseils sont issus de mon expérience personnelle et des conseils que j’ai pu trouver sur le groupe Facebook « Couches lavables au naturel » que je vous recommande vivement !

Qu’est ce qu’une couche lavable TE2 ?

Une couche lavable TE2 est composée :

  • D’une première partie absorbante (insert ou lange) qui va absorber les urines de bébé.
  • D’une deuxième partie imperméable (culotte de protection), qui va retenir les urines et éviter à bébé d’être tout mouillé.
couches lavables TE2

Pour découvrir ses avantages, je vous invite à lire l’article que j’ai déjà écrit sur le sujet, juste ici.

Combien faut-il de couches lavables TE2 ?

Le nombre nécessaire de couche lavable TE2 dépend de la fréquence à laquelle vous souhaitez laver vos couches.Par soucis d’hygiène, je lave mes couches tous les deux jours. Afin d’avoir un bon roulement et de ne pas en manquer, voici comment je me suis équipée :

Taille Culotte de protection Lange ou insert
Taille 1 (<9kg) 10 20
Taille 2 (9kg et +) 8 13

Un petit bébé a besoin d’être changé plus souvent, voilà pourquoi je me suis plus équipée en taille 1.

Combien ça coute de s’équiper en couches lavables TE2 ?

Prix unitaire Quantité Total
Culottes de protection Bambino Mio Miosoft taille 1 et 2  14,49 € 18  260,82 €
Langes Muslinz – lot de 6 (70x70cm)  25,26 € 2  50,52 €
Langes Makian – lot de 6 (70x70cm)  16,99 € 1  16,99 €
Langes Makian – lot de 10 (80x80cm)  21,59 € 2  43,18 €
Filet de lavage x3  8,89 € 1  8,89 €
Petit seau de stockage  6,00 € 1  6,00 €
Grand seau de stockage  11,00 € 1  11,00 €

Total = 397,40 €

Je n’ai pas compté dans l’équipement :

  • Le Miofresh, une poudre anti-bactérienne que j’ajoute dans le tambour de ma machine à laver à chaque lavage.
  • La lessive en poudre maison.
  • Les voiles de protection épais jetables, que j’achète en Biocoop à 8€ les 100 feuilles.

1ère utilisation pour des couches lavables TE2 neuves

J’ai fait le choix d’investir dans des couches lavables TE2 neuves. J’ai pris des culottes de protection Bambino Mio, que vous pouvez retrouver ici. Et j’ai acheté deux marques de langes différentes :

  • les Muslinz, disponible malheureusement qu’en 70X70cm et utilisable avec la taille 1. Je les adore car ils sont composés à 70% de bambou, ce qui les rend très absorbant et tout doux ! A retrouver ici.
  • Les langes de la marques Makian, à retrouver ici et .

Des langes achetés neufs n’ont pas une capacité d’absorption optimale.

Il faut donc les mettre en contact avec l’eau plusieurs fois avant de les utiliser sur vos bébés (ça vous évitera des fuites).

Ainsi, une fois reçu, j’ai suivi les conseils du groupe Facebook “Couches lavables au naturel” et j’ai plongé mes langes dans l’eau froide pendant toute une nuit.

J’ai reçu mes langes bien avant la naissance de Charlie, j’ai donc pu les laver plusieurs fois (en les ajoutant aux machines de vêtements que je faisais) avant de les utiliser avec ma petite fille. Ils ont donc pu atteindre un bon niveau d’absorption.

Stockage

Je stocke mes couches lavables TE2 au sec dans deux seaux différents (acheté à Géant Casino) :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Couche lavable TE2 : pourquoi est-ce que j'ai choisi ce système ?

  • Un petit seau (9L) dans lequel je mets mes culottes de protection.
  • Un plus grand seau (20L) où je mets mes langes et mes lingettes lavables.

J’utilise deux filets de lavages, que j’ai trouvé ici. Ils m’évitent d’avoir à manipuler les couches sales au moment de les mettre en machine. Je sépare les culottes des langes et lingettes lavables car une fois par mois, je lave mes langes et mes lingettes à 60° (le reste du temps, je lave tout ensemble, à 40°).

Dans chacun des seaux, j’ajoute une lingette lavable sur laquelle je mets 10 gouttes d’huile essentielle de tea tree, pour son action antiseptique.

Lessive

Après en avoir testé quatre, j’ai enfin trouvé depuis quelques semaines la lessive qui n’encrasse pas mes couches et qui les lave correctement.

C’est grâce à Aurore du blog Ecomaman, qui a partagé il y a quelques semaines une recette de lessive en poudre naturelle, à faire soi même ! Ultra simple, très efficace et économique, cette lessive a réglé mes problèmes d’encrassement et d’érythèmes fessiers ! (En la couplant à une bonne routine de lavage, que je vais vous détailler juste en dessous)

Je vous invite à aller découvrir la recette sur son site, juste ici.

L’entretien des couches lavables TE2 au quotidien

C’est très important de trouvé une bonne routine d’entretien pour vos couches lavables TE2, car sans ça, vous aurez des problèmes a répétition (encrassage des couches, erythèmes fessiers, rougeurs pour vos loulous).

Je vous partage donc ma routine qui fonctionne très bien et qui m’évite justement des désagréments. Merci encore au groupe Couches Lavables au Naturel sans qui je n’aurais pas trouvé une routine efficace !

Entretien tous les deux jours :

  1. Je mets langes + lingettes lavables + culotte de protection dans le tambour et je commence par faire un rinçage à froid + essorage 1000 tours (20min).
  2. Je lance après le rinçage un programme long (2h30), à 40°, avec 1 c.à.c de lessive en poudre + 1 c.à.c de Miofresh (poudre antibactérienne). Je n’ajoute pas de linges, je lave uniquement mes couches lavables TE2. La dose de ma lessive correspond au poids du linge que je lave (cf la recette d’ecomaman).
  3. Une fois le cycle long terminé, je refais un rinçage pour bien enlever la lessive et autres résidus qui pourraient venir encrasser mes couches.

Entretien 1 fois par mois :

1 fois par mois, je lave mes langes et mes lingettes lavables à 60° en cycle long, APRÈS l’entretien que je viens de vous détailler.

Quelque soit le programme ou la matière que je lave, je choisis toujours l’essorage 1000 tours.

Points de vigilance sur l’entretien quotidien:

Je vous recommande d’éviter tous les programmes « Chrono» et « Eco »  que l’on retrouve sur nos machines modernes car ils utilisent peu d’eau. Hors il en faut pour laver correctement vos couches et éviter les encrassements.

De même, soyez vigilant si vous êtes équipés d’une machine à laver A+++. En effet, elles sont fabriquées dans le but de faire des économies en eau. Référez-vous alors à la notice de votre machine à laver et choisissez le programme qui utilise le plus d’eau pour laver vos couches lavables TE2. En général, les programmes « Bébé » et « Coton » sont les plus adaptés.

Aussi, vérifiez toujours ce que recommande le fabricant en terme d’entretien. Je sais que certaines couches ne peuvent pas être lavé au delà de 40° ou encore être essorées à plus de 800 tours. Regardez bien les étiquettes de vos produits !

Enfin, pensez à nettoyer votre machine à laver au vinaigre blanc 1 fois par trimestre (cycle long à vide, à 90° + 1L de vinaigre blanc). Je vous conseille cette vidéo pour l’entretien de votre machine à laver.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Pourquoi opter pour des couches lavables ? 4 arguments solides et logiques

Et le caca 💩 ?

C’est le truc sur lequel on va venir vous titillez quand vous allez annoncer à votre entourage que vous comptez utiliser des couches lavables… Et le caca t’en fais quoi ???

Deux cas de figures pour le caca !

Pour les bébé allaité

Votre bébé est allaité, il va donc faire des selles liquides, explosives comme on dit et jaunâtre (bon appétit !). Pour éviter du travail supplémentaire en rinçage et/ou décrassage, je vous recommande d’utiliser dès le début des voiles de protection épais (j’utilise cela) à ajouter dans vos couches, sur le lange. Ils vont permettront de récupérer une grande partie des selles et de ne pas tâcher vos langes. Jeter le voile à la poubelle après chaque change. En fonction du degré de salissure de vos couches, il vous faudra peut-être faire un rinçage à la main, dans votre bac à douche ou baignoire.

Pour les bébés nourri au biberon et/diversifiés

Vous aurez moins de risques de tacher vos langes car ses selles seront plus solides (encore une fois, bon appétit !). Il n’en reste pas moins qu’il vous faut une solution pour récupérer ses selles et les mettre dans les toilettes, car ils n’iront pas en machine… Là aussi, je vous recommande d’utiliser des voiles jetables, avec la possibilité qu’il soit plus fin. A noter que les cacas vont dans les toilettes et les voiles jetables dans la poubelle après chaque change 😉.

PS : si votre bébé n’a fait que pipi sur le voile de protection, vous pouvez le mettre en machine avec les langes et le réutilisez ensuite.

Séchage

Je fais tout sécher à l’air libre !

Petite anecdote sur le séchage à l’air libre et au soleil s’il y en a : Le soleil est un incroyable détachant ! Je n’y croyais pas avant de tester et c’est bluffant… Les langes tachés par les selles de bébé allaité redeviennent tout blancs lorsqu’ils sont séchés au soleil ! Promis ! L’idéal serait donc d’avoir des bébés au printemps ou l’été 😉

Ce qu’il faut éviter

  • Ne pas abuser des crèmes, liniment ou autre produit gras. Ils encrasseront au fil du temps vos couches. Si votre bébé en a besoin a cause d’une poussée dentaire ou autre, je vous recommande de toujours placer un voile jetable entre les fesses « crémées » de votre bébé et le lange. Et ne pas mettre ces voiles jetables en machines.
  • Pas d’assouplissant : il encrasse les langes.
  • Pas de vinaigre blanc non plus car il détériore les élastiques des culottes de protection.
  • Ne pas laver vos culottes de protection à 90°… ça détruit les élastiques, j’en ai fait les frais… (c’était une erreur, j’avais oublié de baisser la température préconisée automatiquement par ma machine…)

Les produits d’entretiens pour couches lavables TE2

Pour finir, voici un résumé des produits d’entretiens que j’utilise au quotidien pour prendre soin de mes couches lavables TE2 :

Voilà les mamans, j’espère sincèrement que cet article vous sera utile, j’ai fait en sorte qu’il soit le plus synthétique possible !

Bravo si vous comptez vous lancer dans l’aventure des couches lavables ! N’ayez crainte, une fois la routine mise en place, les couches lavables c’est franchement facile !

Si vous souhaitez partager votre expérience en couche lavable, n’hésitez pas à le faire en commentaires.

A très vite !

Julia 🌱

5 commentaires sur “Mode d’emploi complet des couches lavables TE2”

  1. Merci pour cet article, je pense vraiment me tourner vers ces couches pour mon petit bébé qui arrive en Août!!! 🙂
    Juste une petite question, est ce que vous avez pu les utiliser des la naissance de votre fille?Et si oui quel poids faisait elle à la naissance? 🙂

    1. Bonjour Iris ! merci pour ton commentaire 🙂
      J’ai commencé à les utiliser quand Charlie avec 6 semaines, elles étaient trop grandes avant (Charlie est née en pesant 3kg150 et 49cm)

      1. Super merci beaucoup pour les renseignements!!C’est bien ce que je pensais, c’est difficile de commencer directement avec les couches lavables des la naissance!!:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.