Bébé aux besoins intenses : mon bébé est-il un BABI ?

Bébé

Certains bébés naissent avec un tempérament particulier. Ils sont sensibles, ils pleurent beaucoup et très fort. Ils ont constamment besoin d’attention, qu’on les rassure et qu’on les prenne dans les bras. Mais pourquoi agissent-il ainsi ? Si vous reconnaissez certains traits de caractères de votre bébé dans cette description et que vous vous posez la même question, vous êtes au bon endroit ! Votre bébé est peut-être un bébé aux besoins intenses.

Qu’est ce qu’un bébé aux besoins intenses ?
Pourquoi a-t-il ce tempérament et comment répondre à ses besoins ?
Comment vivre sereinement avec lui ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article : c’est parti !

Qu’est ce qu’un bébé aux besoins intenses ?

Un BABI, c’est un bébé qui va manifester dès la naissance ou quelques jours après un comportement « difficile ». Des pleurs intenses, des grandes colères, un grand besoin d’attention et des bras sont autant de traits de caractères d’un bébé aux besoins intenses.

Il existe 10 autres traits de personnalité précis qu’on reconnaît aux BABI. C’est le pédiatre américain William Sears, lui même papa de plusieurs BABI, qui a élaboré cette liste. Il précise que les bébés aux besoins intenses ne manifestent pas forcément tous ces traits de caractères. De plus, pour juger si un bébé a des besoins intenses, il faut prêter attention au degré de manifestations de ces traits de caractères et à la perception des parents quant à la personnalité de leur bébé.

  • Hypersensible : le bébé a une conscience aigue de son environnement. Le moindre changement dans celui-ci peut venir le déranger et le rendre anxieux. Il a besoin d’un environnement sécurisé.
  • S’exprime intensément : le BABI pleure fort, fait des grosses colères et rigole aussi à grande bouche. De plus, il s’attache intensément à ceux qui prennent soin de lui.
  • Exigeant : si les signaux qu’il envoie sont mal compris, le BABI pleurs instantanément et ses pleurs s’intensifient rapidement. Il proteste car il a été mal compris.
  • Grand besoin de contact physique : Il ne peut pas rester seul, il refuse les substituts et déteste qu’on le pose. Il est demandeur des bras, il a besoin d’être en proximité avec ses parents.
  • Toujours actif : c’est un bébé qui bouge constamment. Son hyperactivité est d’ailleurs en lien avec son hypersensibilité.
  • Epuisant : le BABI prend toute l’énergie mentale, physique et émotionnelle de ses parents.
  • Insatisfait et imprévisible : les méthodes pour l’apaiser peuvent changer d’un jour à l’autre.
  • Il veut téter tout le temps : le BABI a un grand besoin de succion. Il tête longtemps, pour se nourrir mais aussi et surtout pour être réconforté.
  • Sommeil difficile : le bébé aux besoins intenses dort peu, il se réveille fréquemment.
  • Il n’aime pas se blottir : qualifié d’hypertonique, le BABI aime être proche de son parent mais souhaite garder le contrôle dans la façon dont on le prend.

Pourquoi mon bébé est-il un bébé aux besoins intenses ?

Les bébés aux besoins intenses sont généralement des bébés qui naissent avec ce tempérament particulier. C’est un trait de leur personnalité, innée et naturelle, qui n’est pas la résultante d’une incompétence des parents. En revanche, l’environnement dans lequel vit un BABI, la qualité ET la quantité des réponses apportées par les parents influencent positivement ou négativement son tempérament et sa personnalité.

Plusieurs raisons exposées par le Dr Sears expliquent pourquoi un bébé a des besoins intenses.

1.    Il peine à s’adapter à la vie extra-utérine

Lorsqu’il né, le bébé quitte un milieu extra-ordinaire. Il avait chaud constamment, il évoluait dans un environnement calme et serein. Et puis ses besoins étaient comblés constamment et automatiquement. A la naissance, tout cela est modifié. Le bébé doit désormais agir et fournir un effort pour obtenir ce dont il a besoin. Les besoins d’un BABI sont plus exigeants et ne sont pas satisfaits facilement. D’où son tempérament.

2.    Il rencontre des difficultés à bloquer les stimuli négatifs

La lumière, les bruits trop forts, les personnes envahissantes sont autant de stimuli négatifs que le BABI ne sait pas bloquer par lui même. Du coup, il se manifeste intensément pour alerter les personnes qui s’occupent de lui qu’il a besoin d’une barrière contre ces éléments qui le perturbent. Il a besoin d’aide pour s’apaiser car il ne sait pas le faire tout seul.

3.    Il est nostalgique de sa vie intra-utérine

Pour le bébé, grandir dans le ventre de sa maman s’est fait dans la plus pure des douceurs. Il était constamment bercé, nourrit et réchauffé. Son nouveau monde est très différent de cela. Il est imprévisible et cela déstabilise beaucoup un BABI. C’est pour cela qu’il peut paraître difficile. En agissant ainsi, il vous dit qu’il souhaite retrouver la sérénité de sa vie utérine et qu’il a besoin de vous pour y parvenir.

4.    Il a mal

Un BABI peut être un bébé qui souffre de quelque chose. Allergies, reflux, constipations, ou autres problèmes digestifs, inconforts dû à l’accouchement, coliques… Plusieurs faits peuvent expliquer l’inconfort d’un bébé. Il faut être attentif à cet inconfort et en chercher la cause en se faisant accompagner par un médecin.

5 conseils pour vivre en harmonie avec un bébé aux besoins intenses

Epuisement, frustration, colère, tristesse, incompréhension, c’est ce que peuvent ressentir les mamans et les papas des bébés aux besoins intenses. Si vous êtes dans ce cas, je vais vous donner dans cette partie des conseils pratiques pour que vous puissiez vivre en harmonie avec votre bébé et ses besoins intenses. Grâce à ces conseils et leurs mises en place, vous allez :

  • mieux communiquer avec votre bébé
  • mieux le connaître et donc mieux répondre à ses besoins
  • développer votre intuition
  • savoir comment prendre soin de votre BABI
  • savoir comment réagir face à ses besoins intenses
  • Grandir et vous épanouir ensemble.

Grâce à ces 5 conseils, vous allez progressivement adoucir le tempérament de votre bébé. Vous allez aussi développer votre sensibilité et vos compétences de parents.

1.    Répondre rapidement aux pleurs de votre bébé

Quand un bébé pleure, ce n’est pas parce qu’il fait un caprice ou parce qu’il souhaite manipuler et contrôler ses parents… Ca, ce sont les croyances des enseignes générations qu’il faut mettre à la poubelle !

Et ça, c’est ce qu’il faut retenir : lorsqu’un bébé pleure, il émet un signal qui a une signification. Le pleur a une fonction et pas des moindre : il permet au bébé d’obtenir ce dont il a besoin pour SURVIVRE.

Ils sont d’ailleurs fascinants ces pleurs car ils activent des émotions chez les parents et les poussent à agir pour leurs bébés ! Je vous invite donc vivement à écouter ses émotions. Suivez votre instinct, libérez-vous des fausses croyances et agissez sans réfléchir, sans restriction et vite. Ayez confiance en vous : c’est VOUS qui connaissez le mieux votre bébé.

Vous verrez qu’agir comme cela aura des conséquences merveilleuses sur votre BABI. En effet, les bébés qui reçoivent une réponse affectueuse et immédiate à leurs pleurs finissent par pleurer de moins en moins forts. Le bébé apprend qu’il peut compter sur ses parents pour le nourrir et le réconforter. Il se sent en sécurité et parvient alors à communiquer ses besoins avec des sons moins intenses. Comme dans le ventre de sa maman, il s’habitue à sentir bien et finit par apprendre à se sentir bien la plupart du temps, avec un besoin de moins en moins intense de l’aide des autres.

2.    Allaiter son bébé

Le Dr Sears a observé que l’allaitement est un technique et une source de réconfort très fiable pour les mamans de bébés aux besoins intenses. En effet, l’allaitement présente de nombreux avantages pour BABI mais aussi pour les mamans !

Pour le bébé
L’allaitement élimine les risques d’allergies au lait de vache et réduit donc les risques que le bébé ressente des douleurs. De plus, étant donné que le lait maternel se digère plus rapidement que le lait industriel, un bébé allaité doit être nourrit plus souvent : un vrai bonheur pour lui qui a besoin d’être proche de sa maman constamment.

Pour la maman
On dit souvent que la maman donne beaucoup lorsqu’elle allaite, que c’est un vrai don de soi. C’est vrai. Mais elle reçoit aussi beaucoup de cet allaitement. Premièrement, l’allaitement augmente le taux de prolactine chez la mère, qui est l’hormone de la persévérance. Elle est donc plus résistante face aux difficultés. L’autre hormone de l’allaitement, l’ocytocine, permet à la mère de se détendre et de ressentir du bien-être. Enfin, l’allaitement permet à la mère d’être au plus proche de son bébé et ce très souvent puisque le lait maternel se digère rapidement. Ces nombreux contacts physiques avec son bébé lui permettent de mieux le décoder.

Pour bien mettre en place votre allaitement et le faire durer, je vous invite à lire cet article ! ou a écouter l’épisode 7 du podcast 😃

3.    Pratiquer le cododo

Un bébé aux besoins intenses se réveille souvent, notamment à cause de son hypersensibilité qui l’amène à être hyper vigilant. En dormant près de sa maman en cododo,  le BABI parvient à mieux organiser son sommeil et tend à se réveiller moins fréquemment. Le cododo permet aussi à la maman d’allaiter plus facilement, plus rapidement et d’éviter les grands réveils.

4.    Faire participer le deuxième parent

Il est très difficile de s’occuper seule d’un bébé aux besoins intenses. En effet, comme nous l’avons vu en première partie, ce sont des bébés qui malgré eux sont épuisants, tant sur le plan physique que moral. La mère a donc grandement besoin de sa moitié pour la relayer et l’aider dans la compréhension et la réponse aux besoins intenses de son bébé. Le bébé a aussi grandement besoin de son deuxième parent. Il représente une figure d’attachement essentielle à son bon développement. D’autre part, plus le bébé recevra des réponses affectives et rapides à l’expression de ses besoins plus il apprendra à mieux les communiquer. Si le bébé reçoit ces réponses par deux personnes différentes, c’est une chance pour lui !

5.    Pratiquer la proximité parentale

Nous en avons déjà parlé dans cet article, le bébé aux besoins intenses n’aime pas être posé. Il aime être dans les bras de ses parents. Je vous invite donc vivement à respecter ce besoin et à le provoquer, sans vous oublier ! La meilleure façon de réaliser cela, c’est de pratiquer le portage. Pour tout savoir sur cette merveilleuse pratique et ne pas rallongé cet article déjà bien costaud, je vous invite à lire ce billet, où je vous dis tout sur le portage, ou a écouter l’épisode 8 du podcast.

Vous pouvez aussi pratiquer le peau à peau. Prendre un bain avec votre bébé, le masser.

En pratiquant la proximité maternelle, vous allez non seulement remplir le réservoir affectif de votre bébé mais vous allez aussi apprendre à le connaître davantage. Car oui, il n’y a pas de secrets, c’est en étant proche de son bébé, notamment physiquement, qu’on apprend à détecter et à comprendre ses petites mimiques.

Pour conclure

Passé les incompréhensions et les tempêtes, les parents de bébés aux besoins intenses sont souvent unanimes pour dire que c’est un cadeau extraordinaire que d’avoir un enfant avec ce tempérament. Grâce à eux, les mamans et les papas ont augmenté leur confiance en eux, leur tolérance, leur patience et leur bienveillance. Ce sont aussi des parents qui ont construit une relation incroyablement solide, fluide et saine avec leurs enfants.

Si vous êtes dans les tempêtes, courage ! Je peux comprendre ô combien c’est difficile !

J’ai écrit cet article avec toute mon affection envers vous et l’envie sincère de vous aider. J’espère que ce sera le cas !

N’hésitez pas à me solliciter si vous avez besoin d’un conseil plus avisé, je me ferai un plaisir de vous répondre !

A très vite par ici, prenez soin de vous 💛

Julia 🌱

Source :
Que faire quand bébé pleure ? Dr William Sears et Martha Sears, inf. édition La Leche League

5 commentaires sur “Bébé aux besoins intenses : mon bébé est-il un BABI ?”

  1. Bonjour, merci beaucoup pour votre article ça fait quelques temps que je peux mettre un mot sur le comportement de ma deuxième fille.
    Elle a 3ans et demie maintenant et j’ai pu reconnaître tous les symptômes énoncés.
    En savez vous plus sur l’évolution de ses BABI ?

    Merci à vous et bonne continuation ☺️

    1. Bonjour, je me permet de commenter. Mes filles (5 et 2 ans aujourd’hui) étaient très probablement des BABI. Aujourd’hui ma grande est encore très sensible et très réactive, nous continuons à nous adapter à ses besoins au quotidien et en faisant cela tout se passe bien ! Nous ne la forçons pas car elle se braque et se ferme mais nous la poussons doucement à chaque étape difficile.
      Je me permet de poster ici les deux articles que j’avais écrit à ce sujet : http://familleplume.com/nos-filles-aux-besoins-intenses et celui-ci avec les témoignages recueillis : http://familleplume.com/babi-vos-experiences
      Mettre des mots et voir que nous ne sommes pas seules à vivre ce quotidien aide beaucoup je trouve à appréhender le quotidien… intense !

  2. Bonjour à tous ,
    mes jumeaux ont maintenant 10 ans . L’un d’eux était un BABI !
    Je le comprends très clairement maintenant avec le recul , j’ai perdu 12 kg à cause de la fatigue et lui a beaucoup pleuré. Pourtant , nous étions des parents très attentionnés car nous avions attendu 5 ans pour les avoir !
    Aujourd’hui, c’est toujours un enfant hypersensible qui a été diagnostiqué enfant précoce , il a de très grandes capacités intellectuelles .
    Si je peux donner un conseil aux jeunes parents c ‘est vraiment d’être à l’écoute de leurs enfants car je regrette vraiment de ne pas avoir pratiqué le Co-dodo vraiment mon fils était à fleur de peau, si j’avais su je l’aurais gardé toute la journée en porte bébé.Il n’y avait que là qu’il se sentait bien et nous nous pensions qu’il avait envie de cela pas “caprice ” et nous ne voulions pas le favoriser par rapport à son frère jumeau .
    Aujourd’hui ,c’est un enfant formidable très agréable à vivre mais écorché “vif” alors qu’il a une vie très confortable .Cependant, il suffit qu’il voit un mendiant pour avoir du chagrin et ne pas en dormir la nuit tant que nous n’en avons pas parlé ensemble longuement .Il en est de même pour ses relations sociales, tout doit être décortiqué , expliqué, développé …. afin de l’apaiser.
    Il est clair qu’un enfant comme lui ne pouvait pas être un bébé lambda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.