Début d’allaitement avec un nouveau-né : à quoi s’attendre ?

Allaitement

Les débuts d’un allaitement avec un nouveau-né peuvent être très beaux et sans encombre, mais aussi inconfortables, douloureux et déstabilisants (en particulier lorsque que l’on ajoute par dessus le rétablissement post-accouchement, les émotions qui font du yoyo ou les douleurs du post-partum).

Les premières semaines sont souvent les plus difficiles, les plus surprenantes et celles qui demandent le plus de patience et d’abnégation. Ce sont celles où on se pose le plus de questions aussi !

C’est pourquoi dans cet article, il me tenait à coeur de tout vous dire sur les débuts d’un allaitement et ce à quoi il faut vous attendre ! 

Quand démarrer votre allaitement avec votre nouveau-né ?
Comment bien le mettre au sein ?
A quels inconforts ou douleurs devez-vous vous préparer ?
Quand donner le sein à votre bébé ?
A quelle fréquence ? 

Les réponses là, tout de suite, maintenant ! C’est parti 😀

Quand débuter l’allaitement avec votre nouveau-né ?

Lorsque cela est possible, l’OMS recommande de mettre votre nouveau-né au sein dans l’heure qui suit sa naissance. Au plus vite vous commencez, au mieux votre production de lait se fera 🙌

Pour vivre au mieux cette première tétée, placez-vous en position semi-inclinée et en peau à peau avec votre bébé. Les minutes qui suivent la naissance sont généralement un grand moment d’éveil pour lui et pour vous ! Vous êtes tous les deux remplis d’hormones fantastiques, comme l’ocytocine, l’hormone du plaisir, de l’amour mais aussi celle qui permet d’éjecter le lait.

Grâce à cet éveil et si vous laissez votre bébé faire, il pourra grimper jusqu’à votre sein tout seul pour s’en saisir et téter pour la première fois. Ça s’appelle le « crawl du nouveau-né » et personnellement, je trouve cela fascinant ! 

En revanche, si Bébé est un peu fatigué par l’accouchement et moins éveillé, n’ayez crainte. Le personnel de santé vous aidera à positionner votre bébé pour vivre au mieux cette première tétée d’accueil, essentielle au bon démarrage de votre allaitement. 

Naissance compliquée et allaitement d’un nouveau-né

Il se peut que votre accouchement ne se passe pas comme prévu. Il y a eu certaines complications, une césarienne de faite ou votre bébé est né prématurément. Cela ne vous permet alors pas de mettre votre bébé au sein dans l’heure qui suit sa naissance. Ce sont des choses qui arrivent et auxquelles le personnel de santé est formé pour vous accompagner. 

Pour démarrer votre allaitement avec votre nouveau-né, le personnel médical pourra vous proposer de différer la tétée d’accueil après votre passage en salle de réveil si vous avez eu une césarienne. Pendant ce temps, votre bébé pourra être en sécurité avec son deuxième parent, en peau à peau et au chaud.

Si votre bébé rencontre des difficultés à téter parce qu’il est prématuré par exemple, il vous sera proposer d’utiliser un tire lait pour exprimer votre lait et initier votre lactation. Votre lait pourra être ensuite donné à votre bébé, selon différentes méthodes en fonction de sa semaine de naissance.

Mon nouveau-né prend-il bien le sein ?

Bien installer son bébé au sein est un élément fondamental pour bien démarrer son allaitement. En effet, cela permet au bébé de bien téter et d’avoir la quantité de lait dont il a besoin pour bien se développer. Cela permet aussi d’éviter des douleurs comme des crevasses ou des engorgements.

Bien positionner son bébé au sein, ça s’apprend et ça s’apprivoise. Voici un pas à pas qui vous aidera dans cette tâche 😊 :

  1. Installez-vous confortablement (c’est primordial pour que vous soyez détendu et que Bébé le soit aussi pour téter). Utilisez des coussins, un marche pied. Aucun de vos muscles ne doit se fatiguer pendant la tétée.
  2. Installez votre bébé contre vous, ventre contre ventre, à l’horizontal. Il faut qu’il soit bien aligné (oreille-épaule-hanche). C’est la position classique de la madone (voir photo ci dessous).
  3. Invitez votre bébé à ouvrir grand la bouche. Pour cela, présentez lui votre mamelon (téton en langage courant 😊) sur ses lèvres en faisant des mouvements de va et vient.
  4. Une fois qu’il a la bouche grande ouverte, mettez le au sein. Il faut impérativement que sa bouche prenne une grande partie de votre aréole (partie sombre autour du mamelon) et pas uniquement le mamelon. Son menton est contre votre sein. En revanche, son nez ne le touche pas (voir la photo ci-dessous).
  5. Lorsque qu’il commence à téter, assurez-vous que sa lèvre inférieure soit bien retroussée.
allaitement nouveau-né position
Position d’allaitement “la madone”
allaitement nouveau-né mise au sein
Bien installer bébé au sein – Photo tirée du livre Les vrais besoins de votre bébé, B.Lavollay

Quand allaiter mon nouveau-né ?

Pour savoir quand donner le sein à son nouveau-né, il faut être attentive aux signes de faim qu’il exprime. Il y en a plusieurs, les voici. Votre bébé :

  • Tourne la tète lorsque il est en contact avec quelque chose sur sa joue, il « cherche ».
  • A les yeux ouverts.
  • Fait des mouvements avec sa langue, la sort.
  • Essaye de manger ses mains.
  • Est agité dans son sommeil.
  • Fait des gazouillis.
  • Est grincheux, il geint ou pleure.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Épisode 18 : Flore @maman_louve, son troisième bébé et son premier allaitement

Attention, les pleurs sont un signe de faim tardif. Cela veut dire que Bébé a déjà manifesté d’autres signes de faim qui n’ont pas été vu. Lorsqu’un bébé pleure avant une tétée, c’est plus difficile de l’installer et de le faire manger.

Pour éviter cela, il y a une règle d’or à appliquer : mettre son bébé au sein à chaque signe de faim, sans prêter attention aux horaires. Peu importe si vous lui avez donné le sein il y a 1h, 30min ou moins… Redonnez-lui. 

L’allaitement est un don de soi les premières semaines. Vous y passerez de nombreuses heures. Mais c’est comme cela qu’il se mettra le mieux en place. Ensuite, vous verrez, ça sera un vrai parcours de santé 😉

A quelle fréquence dois-je allaiter mon nouveau-né ?

On vient de le voir, l’allaitement se fait à la demande et aux signes de faim les premières semaines. Votre bébé n’a pas de rythme ou de fréquence de tétée, c’est normal et il ne faut pas tenter d’en mettre en place.

L’allaitement d’un nouveau-né à la demande et aux signes de faim permet non seulement à votre bébé de se nourrir correctement mais aussi d’initier votre lactation et de permettre à votre lait de devenir mature (=lait maternel).

Et oui car les deux/trois premiers, ce n’est pas du lait maternel que vous offrez à votre bébé mais du colostrum : un liquide jaune pétant, riche en vitamines, minéraux et anticorps qui protègeront votre nouveau-né des infections et autres vilains microbes ! Si pendant ces deux/trois jours, votre bébé a tété à la demande en étant correctement mis au sein, vous aurez tous les deux formé une belle équipe pour que votre montée de lait se fasse et que le colostrum devienne du lait mature, du lait maternel.

Un rythme surprenant et intense auquel il faut se préparer

Les premiers jours, les premières semaines d’un allaitement avec un nouveau-né, il faut se préparer à vivre un rythme de tétées intense. Cela surprend de nombreuses mamans qui ne sont pas préparées à ce marathon de l’allaitement, qui fait office de jour comme de nuit.

Après la montée de lait, les moyennes indiquent qu’un bébé tète entre huit et douze fois par 24h. Pour ce qui est de la durée d’une tétée, c’est très variable d’un bébé à l’autre. Certains bébés sont des champions de la tétée dès les premiers jours : ils déglutissent parfaitement et se nourrissent sans difficultés. Pour d’autres, l’apprentissage demande un peu plus de temps. Et c’est pareil pour les mamans.

Allaiter un nouveau-né, ça s’apprend. Il faut se laisser du temps et être indulgent, doux envers soi-même et son bébé.

Est-ce que mon nouveau-né tète assez ?

C’est une des questions les plus fréquentes quand on débute un allaitement avec un nouveau-né et c’est normal. A l’inverse du biberon, on ne voit pas ce que « prend » son bébé, on peut donc s’interroger sur les quantités qu’il a bu et si celles-ci sont suffisantes. 

Il y a trois indicateurs majeurs qui vont diront si votre bébé tète suffisamment.

Le premier, ce sont ses couches. Par 24h, vous devez constater que votre bébé mouille 4 à 6 couches et fait 4 à 5 cacas granuleux et jaune vif (eh bon appétit ! 😅)

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Allaitement : comment bien le démarrer et le faire durer ?

Le deuxième signe qui vous indiquera si votre bébé tète assez, c’est sa courbe de poids. Si celle-ci est croissante, vous et votre bébé faites les choses comme il faut 😀

Enfin le troisième indicateur ce sont vos seins. S’ils sont souples et non douloureux après une tétée, c’est que Bébé les a bien vidés et donc, qu’il a bien tété.

A quels inconforts dois-je m’attendre les premiers jours ?

Allaiter un nouveau-né peut parfois rimer avec inconforts voir douleurs. 

La première chose à prendre en compte, c’est qu’allaiter pour la première fois un nouveau-né peut provoquer un léger inconfort et c’est tout à fait normal. La sensation d’aspiration sur vos seins est nouvelle. Votre corps, vos seins n’y sont pas habitués. Et deuxièmement, les hormones post-accouchement rendent vos seins plus sensibles qu’à l’habitude. 

La plupart des jeunes mamans ressentent un léger inconfort, des minis tiraillements ou des picotements lors des premières tétées. Tout cela passe après quelques jours, le temps que les seins s’habituent à l’allaitement avec votre nouveau-né.

Les douleurs les plus fréquentes et des solutions pour les soulager

DouleursEffetsComment soulager ?
La montée de laitSeins très sensibles, tendus, gonflés. Sensations qu’ils vont exploser. Ils sont chauds et lourds.– Placez une feuille de chou dans votre soutien gorge pendant 30 minutes.
– Passez vos seins sous un jet d’eau chaude en les massant. Le surplus de lait s’écoulera et vous soulagera un peu.
– Faites téter votre bébé le plus souvent possible.
La crevasseFente au niveau de l’aréole ou du mamelon qui peut aller jusqu’à saigner si elle est importante.La crevasse est généralement créée très tôt dans l’allaitement, à cause d’une mauvaise position du bébé au sein. Il faut donc revoir la mise au sein, la position du bébé et vérifier aussi sa succion. Pour cela, faites appel à un professionnel de santé formé à l’allaitement (sage-femme ou consultante en lactation IBCLC).
Pour soulager la douleur :
– Laissez vos seins à l’air libre.
– Faites des pansements au lait maternel.
– Utilisez quelques heures des coquillages d’allaitement.
L’engorgementSeins tendus, gonflés, douloureux et chauds. Sensation de trop plein. L’engorgement peut survenir pendant la montée de lait et après. – Consultez un professionnel de l’allaitement (sage-femme ou conseillère en lactation).
– Appliquez les trois conseils pour soulager la montée de lait.
– Utilisez un tire lait pour décongestionner vos seins (attention à ne pas stimuler car cela pourrait entretenir l’engorgement et le trop plein).

Peu importe la douleur ou l’inconfort, si vous en ressentez le besoin, il faut consulter rapidement et sans hésiter un professionnel de l’allaitement. Plus votre inconfort ou votre douleur sera traité et accompagné correctement, plus votre allaitement se mettra bien en place et sera magnifique et confortable. 

En résumé, à quoi dois-je m’attendre au début de mon allaitement avec mon nouveau-né ?

  1. Ce sera intense et prenant. Vous pourrez avoir la sensation de ne faire que ça. C’est normal et même bénéfique pour plein de raisons. Cela vous permettra d’apprendre à allaiter, de bien mettre en place votre lactation, d’apprendre à connaître votre bébé, de créer un lien fort avec lui.
  2. L’allaitement des premiers jours peut provoquer grande sensibilité, inconforts ou douleurs sur les seins. La plupart se traitent et se soignent en quelques jours : consultez rapidement et sans hésiter un professionnel de l’allaitement pour vous y aider.
  3. L’allaitement peut ne pas être naturel et instinctif. C’est normal car c’est nouveau et ça s’apprend. Donnez vous du temps. Soyez indulgente envers vous-même. Vous faites de votre mieux.
  4. La bonne mise en place d’un allaitement prend 6 à 12 semaines, donc : PATIENCE ! Grossomodo, c’est passé cette période que l’allaitement devient généralement facile et pleinement agréable.

Et quelles sont mes meilleures armes pour bien débuter mon allaitement avec mon nouveau-né ?

  1. S’informer ! (allez voir à la fin de l’article l’encart « pour aller plus loin »)
  2. Au moindre doute, inconfort ou douleurs : consulter un professionnel, une conseillère en lactation ou sage-femme formée à l’allaitement
  3. Participer aux réunions de la Leche League
  4. Avoir un cercle de soutien fort qui vous permettra de vous concentrer sur votre allaitement et l’apprentissage de celui-ci. Partenaire, doula, amies, mamans, belles-mamans, soeurs, cousines peu importe 🙂 c’est vous qui choisissez. Vous devez avoir confiance en elles et vous sentir vous mêmes en leur présence. Ces personnes seront présentes pour vous soulager dans votre quotidien.

Pour aller plus loin

Je vous souhaite un merveilleux allaitement 🤱

Julia 🌿

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.